L’Etat intensifie sa lutte contre la contrebande du tabac.

  • 25/02/2019

La lutte contre le trafic de tabac est au centre des préoccupations pour Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, qui détient la tutelle de la Direction générale des Douanes. Celui-ci entend bien mener un combat acharné contre ce fléau et l’illustre par un bilan à la hauteur des moyens mis en place.

Le bilan annuel dévoilé en ce lundi matin 24 Février en atteste : en effet, en 2018, on ne dénombre pas moins de 36 dossiers ouverts à l’encontre des délits liés à la contrebande du tabac contre seulement 5 en 2017. A ce titre, 16 171 saisies ont été effectuées sur le marché clandestin en 2018 représentant une hausse de 15,1% par rapport à 2017, soit 241 tonnes de marchandises saisies. En France, la sanction prévue pour ce type de délits peut culminer jusqu’à 250 000 euros.

Outre ces données évocatrices, « L'idée est moins de répondre à la politique du chiffre que de démanteler en profondeur des réseaux de plus en plus complexes » a confié une source à la Direction générale des Douanes.

Cette lutte doit composer avec l’augmentation des taxes annuelles concernant le prix du tabac qui atteindra les 10 euros par paquet d’ici 2020, conséquence directe de l’essor de la contrebande du tabac en France.

A l’échelle mondiale, le trafic du tabac représente entre 40 et 50 milliards de dollars, estimation fournie par les Douanes, la traque est donc d’ampleur.

Commentaires (0)

Il n'y a pas de commentaire

Déposer un commentaire