Vers un nouveau commerce de proximité ?

  • 02/05/2018

Suite aux évolutions importantes que les propriétaires de bureaux de tabac ont vécus ces derniers temps, la Confédération des Buralistes, organisation qui représente la profession, a signé un protocole d’accord avec l’Etat pour la transformation du réseau.

En présence de Gerard DARMANIN, Ministre de l’Action et des Comptes Publics, et Philippe COY, Président de la Confédération des Buralistes, un accord a été signé, impliquant les partenaires de la Française des Jeux et Logista, chargé d’assurer la logistique du tabac.

 

L’objectif de cet accord est clair : assurer la transformation de la profession et renforcer son image de service de proximité jusqu’à 2021.
Avec l’Etat, l’objectif pour les buralistes est d’assurer un service moins axé « tabac » , accompagné de mesures transitoires pour répondre aux difficultés des buralistes avec le paquet de cigarettes à 10 euros.
Avec la FDJ, il s’agit d’un accord pour associer les bureaux de tabacs aux opérations commerciales et intégrer une évolution de leur rémunération.

 

Pour accompagner les buralistes, un programme de 20 étapes, Les Journées de la Transformation, sont prévues dans toute la France depuis mars à la rencontre des propriétaires de bureaux de tabac afin d’évoquer avec les buralistes les évolutions du métier et la transformation de la profession.
Vous pouvez retrouver les différentes étapes et les modalités de l’opération auprès de votre fédération départementale de la Confédération des Buralistes.

Commentaires (1)

Jean Le 26 mai 2018 / Répondre

très bonne initiative.

Déposer un commentaire

Autres billets

L'augmentation du prix du tabac repoussée au 13 novembre

  • 04/11/2017
  • 1
Initialement prévue la semaine prochaine, l’augmentation du prix du paquet de cigarette va passer à 7,10 euros en moyenne alors qu’il est aujourd’hui de 6,50 euros.

Les conséquences du paquet neutre

  • 16/08/2017
  • 2
Comme nous l'avons évoqué, les effets de la réglementation sur le paquet neutre n'ont pas été suivi d'effets en terme de consommation. Quelle va être la réaction de l'état face à cette déconvenue?